Comment améliorer le transit de mon cheval ?

Le cheval est un herbivore exclusif. Le cheval n’est pas un ruminant, comme la vache ou le mouton. Le système digestif du cheval est fragile et peu adaptable. Il est très sensible aux variations de nourriture, de cadre de vie, et à toute source de stress propre à altérer l’équilibre global de votre cheval. En avoir connaissance est pour vous très important pour la bonne santé au quotidien de votre cheval. 

Pour vous accompagner dans la gestion au jour le jour de votre cheval, découvrez ici toute la gamme de compléments alimentaires pour animauxspécialement adaptés à l'ensemble de vos animaux de compagnie ou d'élevage pour leur assurer forme et bien-être au naturel tout au long de l’année.

Comment fonctionne le système digestif de mon cheval ?

Les fonctions digestives de votre cheval débutent dès la première touffe d’herbe cueillie.

Principales étapes de la digestion et éléments de compréhension :

-La bouche : pour broyer, mastiquer, ramollir les aliments…

Mâcher 1 kg de foin demande à votre cheval 3500 coups de mâchoire et environ 45mn, alors que consommer 1kg d’aliments en grain se fait en 10 à 15mn. Cette notion est importante, car mâcher longuement joue sur le sentiment de satiété et la bonne usure des dents. Des dents inégalement usées peuvent blesser votre cheval et l’empêcher de s’alimenter.

-L’estomac : pour pré-digérer les aliments

L’estomac est de petite taille. Manger en continu et en petite quantité est une nécessité physiologique de votre cheval. Cela lui permet aussi de réguler et utiliser la bile qui est produite en continu. Sans cela, cette bile pourrait contribuer à former des ulcères et autres affections douloureuses de l’estomac

-L’intestin grêle, et le gros intestin, pour finir de dégrader les aliments et métaboliser les éléments nutritifs grâce à une flore intestinale très développée.

Attention aux changements trop brutaux d’alimentation, les traitements antibiotiques … Ils peuvent déstabiliser cette flore, perturber la digestion et provoquer des coliques, l’une des premières causes de décès chez les équidés.

Système digestif du cehval

Comment résoudre les problèmes de transit intestinal du cheval ?

Les cavaliers apprennent vite à surveiller les crottins ou écouter les bruits intestinaux de leurs chevaux, pour détecter une interruption des fonctions digestives. Tout problème de transit doit être étudié dans une approche globale et préventive de votre cheval.

Analyser ce que mange le cheval

Les troubles pouvant apparaître au moment d’un changement d’alimentation sont les plus simples à identifier et anticiper. Par exemple, le passage du foin hivernal à la prairie riche d’herbe bien verte aura pour effet de provoquer ballonnements et diarrhées. Pour préparer ou atténuer cette réaction assez normale, l’usage de compléments alimentaires adaptés est une réponse parfaitement adaptée. Le produit Equi Carbo est particulièrement adapté à ces situations.

Proposer un complément alimentaire spécial équidé

Il est formulé avec des ingrédients 100% naturels, disponible en solution liquide ou à saupoudrer dans l’aliment de votre cheval.
Ce complément utilise les vertus du charbon et de la propolis :

  • Le charbon aide à absorber les gaz et calmer les épisodes de diarrhées et la douleur qui en découle.
  • La propolis est une matière végétale secrétée par les abeilles pour renforcer la ruche et assainir les rayons. Comme pour l’homme, la propolis est un soutien très efficace de la flore intestinale si précieuse à votre cheval.

Autres facteurs jouant sur le transit du des chevaux

D’autres facteurs peuvent également jouer un rôle dans les troubles du transit intestinal :

  • Le stress, quelle qu’en soit l’origine, qui peut provoquer des ulcères,
  • une infestation aux vers pouvant affaiblir globalement l’organisme, un état de faiblesse hépatique nécessitant une cure détox…

Pour toutes ces situations, vous trouverez dans la gamme des produits Natur’Animal des compléments alimentaires pour chevaux des solutions ciblées vous permettant de contribuer au bien-être de votre compagnon saboté. Autant de petits gestes au quotidien qui, en plus d’un bon suivi vétérinaire, accompagneront votre cheval avec bon sens à vos côtés.