Prendre soin des yeux et des oreilles de mon cheval

L’histoire de l’évolution a fait du cheval un grand herbivore qui n’a pour se défendre que son ouïe, sa vue et ses galops rapides. Observez votre cheval. Voyez comme ses yeux, proéminents, sont placés sur le côté de sa tête, et ses oreilles toujours en mouvement fixées sur le dessus de la tête. Il surveille tout pour détecter l’imminence d’un danger.

Avant même que vous ayez pu vous-même percevoir quelque chose, votre cheval a déjà réagi. Quel cavalier n’a pas eu à faire les frais d’un départ au galop intempestif et inexpliqué ?

Le cheval est ainsi fait : sans griffes, sans crocs, sans carapace, il a développé d’autres aptitudes pour sa survie qui aujourd’hui encore sont déterminantes dans sa vie quotidienne. Pour lui assurer confort et bien-être, prenez soin de ses yeux et de ses oreilles aussi sûrement que vous le faites de ses sabots, son box, ou sa santé, grâce à une gamme complète de produits et compléments alimentaires spécialement formulés pour votre cheval.

Bien voir, bien entendre : une nécessité dont vous devez prendre soin

Avec ses yeux positionnés sur le côté de sa tête, le cheval voit presque partout sur chacun de ses flancs. Les champs de vision latéraux se recoupent plus ou moins devant lui, ce qui lui permet de voir en relief dans cette zone de vision devant lui et au loin. Il y a cependant des zones dites ‘aveugles’. La plus vaste se situe sur la ligne du dos et derrière lui. La zone située entre les yeux, sur le front est également aveugle. Cette zone peut s’étendre plus ou moins loin devant lui selon sa race et la position de ses yeux. Il est important de bien avoir ces notions en tête lorsque vous abordez votre cheval ou lorsque vous le montez. Votre cheval peut ne pas vous voir venir si vous vous présentez dans son dos sans vous être annoncé par la voix. Enfin, le cheval ne peut pas voir sous son cou ni devant ses antérieurs. Tenez en compte par exemple lorsque vous souhaitez le faire monter dans un van : faites-lui baisser la tête pour qu’il voit le pont ou la marche à franchir. Sachez enfin que le cheval ne voit pas bien les objets situés trop près de lui, sa vue ne s’adapte pas rapidement à la lumière ou au mouvement. Pour compenser cela, le cheval utilise le toucher pour palper les objets grâce à ses vibrisses, ses grands poils situés sur le bout de son nez. Ne les lui coupez sous aucun prétexte !

Comment prendre soin des yeux du cheval ?

Le moment du pansage sera aussi le moment d’une toilette délicate avec un linge humide et propre pour chaque œil. C’est votre vigilance et vos observations régulières qui permettront de détecter toute modification de sa vue, et donc une éventuelle maladie de la paupière, de l’œil ou de sa muqueuse, appelée conjonctive (d’où la conjonctivite, affection courante et très connue). Pour effectuer cette toilette délicate, imbibez votre linge propre avec le produit Equi Spray Soin des yeux. Formulé à base d’eau, il comprend notamment du clou de girofle et de la propolis, connue pour ses vertus antibiotiques. Cette formule aqueuse 100% naturelle peut être utilisée quotidiennement. Changez de linge pour chaque œil, et ne réutilisez pas le linge d’un jour sur l’autre, car l’œil est très sensible aux infections. Si toutefois vous observez des écoulements, un œil rouge ou gonflé, que votre cheval garde une paupière fermée ou se défend particulièrement d’un côté, faites appel sans tarder à votre vétérinaire. Les affections de l’œil peuvent se déclarer tardivement alors que celui-ci est déjà atteint.

Comment nettoyer les oreilles du cheval ?

Comme évoqué plus haut, les oreilles du cheval sont toutes aussi importantes que sa vue. Chaque race de cheval, et chaque individu, a des oreilles de forme et de longueur différente. Hélas pour leur réputation, les grandes oreilles des ânes sont légendaires ! Les chevaux de race Marwari ont des oreilles courbes se touchant à leur extrémité, faisant toute l’élégance de la race.

Le cheval a l’ouïe très fine. S’il ne peut identifier précisément d’où vient le son qu’il entend, il peut entendre des sons distants de plusieurs centaines voire milliers de mètres, comme l’appel d’un congénère alors que vous vous situez encore loin de l’écurie. Les poils qui garnissent ses oreilles défendent l’entrée des conduits auditifs contre les insectes ou les poussières. Ils permettent aussi de concentrer les sons, d’où l’acuité de ses capacités auditives. Les oreilles de votre cheval peuvent effectuer des rotations sur 180° indépendamment l’une de l’autre, accentuant encore la capacité du cheval à surveiller son environnement.

Faites de cette faculté un atout dans votre relationnel avec votre cheval. Votre voix, les sons que vous pouvez produire lorsque vous le manipulez ou le montez sont autant de codes sonores qu’il interprète pour vous comprendre. Soyez tout aussi attentifs à ce qu’il vous dit. Vous vous apercevrez rapidement que les sons qu’il émet signent souvent des moments ou des états particuliers pour lui.

Pour lui permettre de profiter pleinement de ses capacités auditives, entretenez soigneusement ses oreilles pour éviter l’accumulation de poils morts ou de saletés sur les pavillons auditifs. Pour cela, utilisez notamment l’Equi Spray Soin des oreilles. Ce soin 100% naturel à base huileuse permettra de nettoyer les oreilles tout en douceur, avec une compresse imprégnée et un massage léger du conduit auditif. Il contient de la sécuridaca, une plante à fleurs originaire d’Afrique aux propriétés anti-inflammatoires. Ce produit de soin peut être utilisé pour tous vos équidés, y compris les poulains.